🇫🇷 Aulnay : Un jeune homme lynché à mort par ses amis qui ne l’avaient pas reconnu.

par Y.C.

Un jeune homme est mort après avoir été roué de coups dans la rue, il y a maintenant plus de deux semaines. L’enquête a démontré que la victime avait été agressée par ses propres amis.

Dalil, un jeune homme de 23 ans qui regagnait son domicile a été attaqué dans la nuit du 5 au 6 juin, par un groupe d’individus, dans la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Roué de coups de batte de baseball et blessé par un coup de couteau, la victime devait décéder de ses blessures le lendemain à l’hôpital.

Deux cités s’affrontent

L’histoire a débuté lorsque des enfants des 3 000 d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), se font voler leurs vélos. Les gamins font appel aux grands pour que leurs deux-roues soient récupérés.

La nuit des faits, des bagarres ont éclaté en différents endroits. 80 jeunes s’affrontent dans une gigantesque rixe. Des tableaux électriques sabotés plongent la cité de l’Europe dans le noir.

C’est dans la nuit du 5 au 6 juin, que Dalil qui circulait à pied est violemment pris à partie par une bande d’individus. Frappés à coups de batte de baseball, il finit par recevoir un coup de couteau qui lui perfore un poumon détaille Le Parisien.

Aux dires de témoins, cela aura été un véritable lynchage amenant la mort du jeune homme.

Ses amis ne l’avaient pas reconnu

L’enquête conduite par les policiers a permis d’identifier et d’interpeller trois suspects.

Un quatrième individu s’est rendu de lui-même aux policiers. Un habitué du quartier dira que sa reddition a été « sur demande de certains du quartier, au courant de son rôle dans cette affaire ».

L’intéressé s’était même rendu chez les parents de la victime pour présenter ses condoléances et a été invité à partager le repas organisé par la famille.

Au cours de leurs auditions, les mis en cause ont déclaré ne pas avoir reconnu leur ami à cause de l’obscurité.

Sur les quatre interpellés, deux ont été remis en liberté et les deux autres ont été incarcérés. L’un des suspects incarcéré a reconnu avoir porté le coup de couteau.

L’enquête se poursuit afin que tous les auteurs de ces faits soient identifiés.

Actu17.