Bagarre générale durant Nice-Marseille : un homme accusé d’avoir frappé un joueur placé en garde à vue


Des supporters niçois ont envahi le terrain et une bagarre générale a éclaté. (capture écran @Floo_177)

Un suspect âgé de 28 ans a été interpellé et placé en garde à vue ce lundi après les violents incidents survenus durant la rencontre de Ligue 1 opposant l’OGC Nice à l’Olympique de Marseille dimanche soir.

Il est accusé d’avoir frappé le numéro 10 de l’OM, Dimitri Payet. Un homme de 28 ans, déjà connu des services de police, a été interpellé par les policiers niçois ce lundi avant d’être placé en garde à vue selon des sources concordantes. Le parquet de Nice a confirmé l’information. Le suspect a été arrêté à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes.

Le match de football entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille a dégénéré à la 75e minute. Le milieu de terrain Dimitri Payet a reçu des projectiles pour la énième fois du match, puis en a jeté un vers les supporters niçois. Plusieurs dizaines d’entre eux ont alors envahi le terrain, donnant lieu à une bagarre générale entre les joueurs des deux équipes, les supporters et le personnel de sécurité.

Après 1h30 d’interruption, les joueurs marseillais ont refusé de reprendre le match, malgré le fait que la Ligue de football professionnel (LFP) avait donné son feu vert. Le club olympien a affirmé que les conditions de sécurité n’étaient pas réunies, diffusant des photos de plusieurs de ses joueurs présentant des traces de griffures ou de coups, sur les réseaux sociaux.

Suite à ces violences, le parquet de Nice a annoncé l’ouverture d’une enquête lundi matin. La Ligue de football professionnel a également prévenu que les deux clubs allaient être convoqués par la commission de discipline. Elle devra notamment décider si le score du match reste à 1-0 pour l’OGC Nice et quelles sanctions sont prises envers les deux clubs, et éventuellement contre certains joueurs.

Ce lundi soir, le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé la fermeture de la tribune Populaire Sud du stade de Nice « pour les quatre prochains matches ».