🇪🇸 #Barcelone Des traces de TATP découvertes dans la maison de Alcanar, base arrière des terroristes.

La maison à Alcanar est considérée par les autorités, comme la "base arrière" des terroristes. Elle a été totalement détruite mercredi soir lors d'une explosion. (photo AFP)

● Des traces de TATP ont été découverts dans la maison de Alcanar, qui a explosé mercredi soir, faisant un mort et plusieurs blessés.

● Les autorités ont vite relié l’explosion de cette maison avec la double attaque terroriste à Barcelone et Cambrils. Les terroristes se servaient de la maison de Alcanar pour y préparer des bombes.

Une vingtaine de bonbonnes de gaz y ont été découverts après l’explosion.

Le TATP : explosif très instable

● La présence de TATP, un explosif très instable mais également très puissant, notamment utilisé par les terroristes du 13 novembre pour leurs ceintures d’explosifs, pourraient expliquer l’explosion dans la maison.

Les suspects ont probablement effectué une mauvaise manipulation, déclenchant malgré eux, une violente explosion.

● Au vu de cette explosion et de la destruction du ou des engins explosifs en préparation, mettant donc à mal leurs plans macabres, les autorités pensent que les terroristes auraient alors décidé de passer à l’acte de façon plus « rudimentaire » en utilisant des véhicules béliers, pour attaquer les Ramblas de Barcelone, puis Cambrils.

L’enquête ne fait que commencer.

Actu17.