Bas-Rhin : Pour «protéger» son fils, il s’accuse d’un accident mortel sur l’A35 à sa place


Illustration. (photofort 77 / Shutterstock)

Le père du conducteur impliqué dans un accident mortel de la circulation a affirmé aux enquêteurs que c’était lui conduisait. Mais les constatations et relevés effectués par les enquêteurs ont mis au jour son mensonge.

L’accident dramatique s’est produit jeudi dernier à la mi-journée, sur l’autoroute A35 peu après la sortie de Sessenheim (Bas-Rhin). Une voiture a fait une sortie de route sur le territoire de la commune de Drusenheim et a fini sa course en bordure d’autoroute.

L’un des quatre passagers, qui ne portait pas sa ceinture, est décédé dans l’accident. Cet homme de 40 ans a été éjecté de l’habitacle.

Il affirme aux gendarmes être le conducteur

Lorsque les secours et les gendarmes sont intervenus sur place, un homme de 47 ans qui se trouvait dans la voiture leur a affirmé qu’il était au volant. Son fils de 21 ans était aussi dans le véhicule au moment des faits.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame. En charge des investigations, les gendarmes du peloton motorisé de Soufflenheim ont procédé aux constatations sur place et ont lancé en parallèle un appel à témoins.


Le fils passe aux aveux

Les relevés effectués par les gendarmes ont mis en lumière des contradictions avec les déclarations du père, censé être au volant. « On a trouvé du sang plus près du côté passager que conducteur, et seul le père avait été blessé, pas le fils », a expliqué une source proche du dossier à 20 minutes.

Interrogé de nouveau à la lumière de ces éléments, le fils est passé aux aveux. Il a reconnu que c’est lui qui conduisait, et affirmé qu’il s’était assoupi au volant.

Un rappel à la loi pour ses déclarations mensongères

Le père aurait agi pour « protéger » son fils, selon cette même source. Compte tenu des circonstances de ce drame, il a fait l’objet d’un rappel à la loi.

Le jeune homme de 21 ans a, quant à lui, été placé en garde à vue. Au terme de cette mesure, il a été laissé libre en attente des suites judiciaires de cette affaire.