Bas-Rhin : Une femme de 58 ans égorgée à son domicile à Wissembourg, son compagnon activement recherché


Illustration. (Adobe Stock)

Une femme de 58 ans a été tuée à l’arme blanche à son domicile à Wissembourg (Bas-Rhin), elle a été retrouvée morte ce samedi. Son compagnon, avec qui elle avait une relation depuis quelques mois, est activement recherché par les forces de l’ordre.

Les proches d’un homme âgé de 50 ans ont prévenu la gendarmerie ce samedi en début d’après-midi. Ils n’avaient plus aucune nouvelle de lui raconte France 3. Une patrouille s’est présentée à son domicile situé à Gambsheim.

Le quinquagénaire était absent mais les militaires ont découvert une lettre dans laquelle il évoquait son projet de tuer sa compagne, Christine Bailly, évoquant une trahison et laissant penser dans le même temps qu’il pouvait s’en prendre à un autre homme. Dans son récit, il laisse aussi entendre qu’il allait mettre fin à ses jours. Les forces de l’ordre se sont rapidement dirigées vers le domicile de Christine Bailly, 58 ans, qui habite à Wissembourg.

Plusieurs plaies à la gorge

Les gendarmes ont fait une macabre découverte. La quinquagénaire était décédée. Elle gisait dans son sang, au sol, et présentait plusieurs plaies au niveau de la gorge, causées par une arme blanche. Mère de deux enfants majeurs, elle habitant dans sa maison depuis une trentaine d’années explique le quotidien Les Dernières nouvelles d’Alsace. La défunte était aide-soignante à l’Ehpad Stanislas. Elle était veuve depuis deux ans. Ses voisins évoquent une personne « discrète ».

De nombreuses constatations ont été réalisées dans le logement de la victime ce samedi après-midi, par les gendarmes de la brigade de recherches de Wissembourg qui sont en charge de cette enquête. Ce dimanche à la mi-journée, le mis en cause était toujours recherché par les forces de l’ordre précisent nos confrères. Des recherches à l’aide d’un hélicoptère ont également été menées samedi après-midi, en vain. Les autorités allemandes ont aussi été alertées.


Les faits surviennent au lendemain d’un autre féminicide présumé qui s’est produit à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Une jeune femme de 29 ans a été poignardée à mort ce vendredi soir. Son compagnon de 27 ans qui a d’abord pris la fuite, s’est rendu ce samedi soir à la police. Il a été placé en garde à vue.