Belfort : Un homme ouvre le feu, il est abattu par les gendarmes à Danjoutin

Illustration. (photo Arnaud Journois/PhotoPQR/Le Parisien/Maxppp)

Un homme de 37 ans a été neutralisé par balle par les gendarmes à Danjoutin dans le département du Territoire de Belfort, ce mercredi en fin de matinée. Il est décédé. Le suspect aurait d’abord tiré en l’air devant la gendarmerie de Beaucourt, avant de prendre la fuite. Au moment où il allait être arrêté, il aurait de nouveau fait feu.

L’intervention des gendarmes a débuté lorsqu’un homme a tiré en l’air devant la gendarmerie de Beaucourt, sans entrer dans les locaux raconte L’Est Républicain. Le suspect est remonté à bord de sa Renault Scénic et a pris la fuite. Pour le stopper, les gendarmes ont installé différents barrages sur son parcours.

Le fuyard qui se dirigeait vers Delle a forcé un premier barrage puis a pris la direction de Belfort. Il a forcé un second barrage puis a pris de nombreux risques en traversant la zone commerciale d’Andelnans. L’homme a alors tenté d’esquiver un troisième barrage en prenant le rond-point du Pot d’Etain à Danjoutin, à contresens. Les gendarmes ont percuté son véhicule pour le forcer à s’arrêter, dans la rue du 21-Novembre.

Il ouvre le feu avant d’être abattu

C’est à ce moment-là, alors que le chauffard allait être interpellé, qu’il a exhibé son arme et ouvert le feu d’après le quotidien régional. Les gendarmes l’ont mortellement neutralisé par balle. L’homme est décédé dans son véhicule.

A ce stade, on ne connait les motivations de cet individu qui était connu des services de police pour des faits liés aux stupéfiants. Il aurait agi en voulant commettre un « suicide by cop » d’après nos confrères, c’est à dire en ayant l’intention de mourir lors de la riposte des forces de l’ordre. Des constatations ont été réalisées sur place et une enquête a été ouverte. Les gendarmes de la section de recherches (SR) de Besançon sont chargés des investigations.