Berlin : Un drapeau de l’EI et des documents en arabe découverts près d’une caténaire endommagée.


Illustration (Wikimedia)

Les enquêteurs pensent qu’il y a peut-être un lien entre cet acte malveillant et un autre qui s’était produit en octobre dernier.


Dimanche vers midi, la compagnie nationale des chemins de fer allemands « Deutsche Bahn » a alerté la police fédérale de dégradations commises sur une caténaire dans le sud-est de Berlin. Les policiers avaient découvert sur place un drapeau de l’EI et des textes rédigés en langue arabe. Une information rendue publique ce mardi par les autorités locales, rapporte le journal Bild.

Le trafic ferroviaire interrompu

Dimanche, le trafic avait été interrompu sur la ligne pour procéder à des constatations et des réparations. Cela a été de nouveau le cas ce mardi, lorsque des experts sont venus procéder à de nouvelles constatations.

Un précédent sabotage

Les enquêteurs pensent que cet acte malveillant est à rapprocher d’un autre qui avait été commis en octobre dernier. Sur la ligne de chemin de fer reliant Nuremberg à Munich en Bavière, un autre acte de sabotage avait eu lieu : un câble d’acier avait été tendu en travers des rails avant le passage d’un train à grande vitesse ICE. Il n’avait toutefois pas provoqué d’importants dégâts. Là aussi, des documents en arabe avaient été découverts.

Une attaque « sous faux drapeau » ?

Selon un policier qui a tenu à garder l’anonymat en s’épanchant dans la presse locale, les autorités n’excluaient pas qu’il s’agisse d’une mise en scène commise par l’extrême droite pour « provoquer du ressentiment contre les réfugiés ». Le premier fait s’était déroulé peu avant les élections régionales en Bavière du 14 octobre.

Les enquêteurs n’excluent officiellement aucune piste.