Besançon : Un adolescent de 17 ans tué par balle dans le quartier de Planoise


Un adolescent de 17 ans a été mortellement touché par balle ce dimanche sur l'avenue de l'Île-de-France, à Besançon. (capture écran Google)

Un adolescent de 17 ans a été tué par balle ce dimanche soir dans le quartier de Planoise à Besançon (Doubs). L’auteur de ce meurtre a pris la fuite.


Le quartier de Planoise est une nouvelle fois frappé par un drame. Un adolescent âgé de 17 ans a été tué peu avant 20 heures sur l’avenue de l’Île-de-France, d’un coup de feu à bout portant indique L’Est Républicain. La victime a été prise en charge par les secours avant d’être transportée d’urgence à l’hôpital, en vain. Elle a été déclarée morte.

Le jeune homme était connu des services de police et a été tué d’une balle dans le thorax, alors qu’il se trouvait au pied d’une barre d’immeuble, a indiqué la substitut du procureur de Besançon, Alexia Marquis, à BFMTV.

Un homme interpellé

Par ailleurs, un suspect a été interpellé. Il se trouvait dans une voiture avec l’auteur du tir mortel, qui est activement recherché. Les circonstances exactes de cet homicide restent encore à déterminer.

La scène de crime a été « gelée » et un périmètre de sécurité a été mis en place, afin de permettre aux techniciens de la police technique et scientifique de procéder à des relevés, notamment dans un véhicule blanc resté sur place.


Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers de la sûreté départementale et de la police judiciaire.

Des affrontements violents et des fusillades à répétition

Depuis le mois de novembre dernier, de nombreux affrontements armés entre bandes rivales et plusieurs fusillades sur fond de trafic de drogues se sont produits dans le quartier de Planoise. A la mi-mars, la préfecture du Doubs a instauré un couvre-feu pour les moins de 16 ans, pour lutter contre ces phénomènes.

Le 8 mars dernier, un homme de 23 ans avait également été abattu en plein centre-ville de Besançon alors qu’il se trouvait au volant d’une voiture. Son passager avait été grièvement blessé. Il s’agirait d’un règlement de compte lié au trafic de stupéfiants.