Besançon : Un homme de 27 ans tué à coups de hachette sur le crâne, le tueur présumé incarcéré


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Un homme âgé de 27 ans est décédé à l’hôpital de Besançon (Doubs). Il avait été très violemment frappé à la tête à coups de hachette, dans la nuit de dimanche à lundi. Le tueur présumé de 40 ans a été écroué.


Les policiers ont découvert une terrible scène de crime lors de leur intervention dans un appartement situé dans le quartier de Montboucons, à Besançon. Ce dimanche soir, le propriétaire du logement avait décidé de faire une fête raconte L’Est Républicain. Le voisinage a expliqué avoir entendu de la musique mais également du passage dans le hall de l’immeuble.

Dans des circonstances qui restent encore à déterminer, une dispute a éclaté entre la victime et le propriétaire des lieux qui hébergeait cette dernière depuis plusieurs jours. L’hôte de 40 ans s’est saisi d’une hachette pour frapper très violemment cet homme de 27 ans, au niveau du crâne.

La victime avait les mains attachées

L’auteur présumé de ce meurtre a lui-même contacté la police au petit matin. A l’arrivée des forces de l’ordre, il était recouvert de sang. La victime gisait au sol avec la boîte crânienne brisée par les violents coups de hachette.

Le jeune homme de 27 ans avait également les mains liées et n’a donc pas été en mesure de se défendre. Armel H., qui avait été conduit à l’hôpital dans un état critique, est décédé.


Il évoque la légitime défense

Le mis en cause a été interpellé et placé en garde à vue. Il avait 0,8 gramme d’alcool par litre de sang au moment de son arrestation. Lors de son audition, il a affirmé aux enquêteurs avoir agi en état de légitime défense, car la victime qui squattait chez lui depuis plusieurs jours, avait dégradé son appartement.

Inconnu des services de la justice, il a été mis en examen et placé en détention provisoire. En outre, le parquet a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour meurtre. Les investigations se poursuivent afin de déterminer ce qu’il s’est précisément passé au cours de cette soirée, qui s’est terminée dans un bain de sang.