Besançon : Un homme poignardé à mort après un différend, un mineur de 17 ans en garde à vue


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Un homme âgé de 19 ans a été poignardé à mort à Besançon (Doubs) ce jeudi après-midi dans un salon de coiffure. Un adolescent de 17 ans, auteur présumé du meurtre, a été interpellé et placé en garde à vue. Les deux hommes se seraient disputés au sujet de l’ordre de passage devant le coiffeur.

La violente agression à l’arme blanche a coûté la vie à un jeune majeur de 19 ans hier après-midi vers 16 heures, à Besançon. Tout s’est passé dans le salon de coiffure « So Coiffure », situé dans la rue d’Arène selon une source proche de l’enquête, confirmant une information de L’Est Républicain. La victime a été poignardée et s’est effondrée.

Les secours sont rapidement arrivés sur place et ont pris en charge cette dernière, avant de la transporter en état d’urgence absolue à l’hôpital Jean-Minjoz où elle a été déclarée morte à 16h50. Le défunt a été touché au niveau de l’abdomen. L’auteur présumé âgé de 17 ans a été interpellé peu après, et placé en garde à vue. Il était porteur d’un couteau ensanglanté et a été localisé à l’aide des vidéosurveillances notamment.

Selon les premiers éléments, une dispute aurait éclaté entre les deux hommes avant le drame. Il s’agissait d’un différend au sujet de l’ordre de passage devant le coiffeur selon cette même source.

Déjà connus des services de police

L’adolescent aurait été frappé puis serait revenu avec un couteau, avec lequel il a tué cet homme. Ce dernier tout comme le mis en cause, étaient déjà connus des services de police. Le mineur avait déjà été mis en examen dans une autre affaire de violences.

« Ils parlaient en arabe. Je ne comprenais pas pourquoi ils se disputaient. Des gens ont essayé de s’interposer pour les séparer », raconte un témoin au quotidien régional. Mais cela n’a pas empêché les suites dramatiques de cette affaire. Des constatations ont été réalisées sur place par les techniciens de la police scientifique. Une autopsie va être pratiquée. Le commissariat de la ville est chargé des investigations.