🇫🇷 #Béziers Un ressortissant polonais en cours d’expulsion interpellé pour le meurtre d’une femme de 49 ans.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Un ressortissant polonais qui allait être expulsé du territoire a été interpellé in extremis par les policiers pour le meurtre d’une quadragénaire.

● Le 16 août, dans le centre-ville de Béziers, le propriétaire d’un appartement, sans nouvelles de sa locataire, une femme de 49 ans, a fait appel aux sapeurs-pompiers.

● Les secours ont découvert le corps de la locataire, caché sous un tapis, un ventilateur tournant pour masquer les émanations. La porte de l’appartement était verrouillée de l’extérieur.

● Les causes de la mort sont restées indéterminées malgré l’autopsie. L’enquête diligentée par le SRPJ de Montpellier a fait apparaître que la victime fréquentait un milieu de toxicomanes et, qu’en toute vraisemblance, elle est décédée le 8 juillet, son téléphone ayant cessé d’émettre à cette date.

Le suspect était incarcéré, attendant son expulsion

● Le 25 octobre, l’ADN découvert a été identifié comme étant celui d’un ressortissant polonais, sur le point d’être expulsé et, en l’attente, incarcéré à la maison d’arrêt locale.

● Les enquêteurs ont interpellé l’individu qui s’apprêtait à quitter les lieux. Le mis en cause a avoué avoir frappé avec un objet, à plusieurs reprises, la victime à la suite d’une dispute.

Plusieurs autres traces d’ADN découvertes sur les lieux du crime, restent à identifier selon Midi-Libre.

Actu17.