🇫🇷 #Blagnac L’homme qui a foncé sur des étudiants, Abdellah B., avait déjà été condamné une dizaine de fois.

par Y.C.

L’auteur présumé de la voiture bélier qui a volontairement foncé sur un groupe d’étudiants à Blagnac (Haute-Garonne) vendredi, était déjà bien connu de la justice.

La garde à vue d’Abdellah B, 28 ans, a été prolongé ce samedi, l’homme devrait être mis en examen ce dimanche pour tentative d’assassinats a indiqué le Procureur de la République.

Le suspect avait déjà été condamné par la justice, une dizaine de fois, notamment pour vol avec arme mais également pour infraction à la législation des stupéfiants. Abdellah B. avait écopé entre autres, de deux peines de prison avec sursis et mise à l’épreuve incluant une obligation de soins. L’homme « se conformait » à cette obligation a indiqué le parquet.

La question de la schizophrénie du suspect est posée

L’homme qui n’était pas fiché S selon plusieurs médias français, avait séjourné à plusieurs reprises à l’hôpital pour schizophrénie. Mais le diagnostic au sujet de ce trouble psychique sévère et chronique « a été posé » a précisé le parquet.

La visite médicale que l’interpellé, célibataire et sans enfant, a passé afin de s’assurer que ce dernier était apte a effectuer la mesure de garde à vue, n’a pas montré de problèmes explique BFMTV.

« Je suis en mission »

Abdellah B. aurait déclaré « Je suis en mission » aux policiers qui l’ont interpellé au moment des faits, a révélé L’Express. Le suspect préparait cette attaque « depuis près d’un mois » a affirmé le parquet. Un acte délibéré et donc bien prémédité.

Les victimes ont été percutées sur un passage piéton

Devant le campus situé au 186 route de Grenade à Blagnac, deux étudiants de 22 et 23 ans, de nationalité chinoises, ont été percutés par la Clio du suspect et blessés.

L’une des victimes souffre d’un traumatisme crânien, la seconde d’un traumatisme thoracique indique La Dépêche. Ces derniers ont été percutés sur un passage piéton, alors qu’ils se dirigeaient vers un arrêt de bus.

Une étudiante française en état de choc avait également été transférée à l’hôpital précise le journal local.

Actu17.