Blois : Un homme poignardé à mort sur son lieu de travail, un suspect interpellé sur place


Illustration Actu17 ©

Un homme de 51 ans a été retrouvé mort sur son lieu de travail à Blois (Loir-et-Cher) dans la nuit de mardi à mercredi. Il a été poignardé au thorax et son décès remontait déjà à plusieurs heures. Un suspect, qui serait l’un de ses collègues et qui se trouvait sur place, a été interpellé et placé en garde à vue.

Les policiers ont reçu l’appel d’un homme vers 22 heures mardi soir, qui leur a expliqué que son frère n’était pas rentré du travail et que son épouse était très inquiète. Le signalement de cet homme de 51 ans disparu a été récupéré par les forces de l’ordre qui se sont lancées à sa recherche.

L’épouse du quinquagénaire leur a précisé qu’il travaillait à l’entreprise « Chavigny Logistique », spécialisée dans les livraisons de commandes Amazon. Les policiers se sont rendus sur place, rue Louis-Joseph-Philippe, et sont tombés sur un individu qui essayait de bloquer la porte d’entrée avec un balai. Celui-ci faisait mine de ne pas entendre les fonctionnaires indique une source proche de l’enquête.

Ces derniers ont été contraints d’escalader le portail d’enceinte de la société. L’homme au comportement suspect, âgé de 56 ans, aurait déclaré qu’il travaillait ici et qu’il ne comprenait pas la raison de cette intervention de police, ajoutant soudainement aux policiers « qu’ils ne trouveraient pas le couteau ».

Il aurait été tué le matin même

Le corps sans vie du salarié de 51 ans a été découvert dans les locaux de la société. Il n’y avait plus rien à faire : le quinquagénaire était décédé et les premières constatations ont montré que sa mort remontait certainement au début de la journée. Un couteau d’une trentaine de centimètres se trouvait à côté de la dépouille de la victime, qui avait été poignardée au niveau du cœur.

Le suspect, qui serait l’un des collègues du défunt, a été interpellé et placé en garde à vue. Il était jusqu’ici inconnu des services de police. Ses motivations restent inconnues, tout comme les circonstances du meurtre. Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Tours. Une autopsie devrait être pratiquée.