Bondy : La principale d’un collège tente de mettre fin à ses jours


(capture écran Google view)

La principale d’un collège de Bondy en Seine-Saint-Denis a tenté de se suicider ce dimanche. Elle a été conduite à l’hôpital et ses jours ne sont pas en danger.

C’est une voisine de l’établissement qui a fait appel aux secours après avoir entendu des cris ce dimanche vers 13 heures. Les policiers se sont alors rendus à ce collège situé à Bondy et ont découvert que la principale de l’établissement scolaire tentait de se donner la mort, en ayant absorbé des médicaments et de l’alcool.

A l’arrivée des secours, la victime âgée de 59 ans était consciente et se trouvait dans son logement de fonction. Elle aurait déclaré vouloir attenter à sa vie pour des raisons professionnelles selon une source proche du dossier. Cette dernière a été transportée à l’hôpital sans que ses jours ne soient en danger.

Près de trois semaines après le suicide d’une directrice de maternelle à Pantin

Les fais interviennent un peu plus de trois semaines après le suicide de la directrice de l’école maternelle Méhul à Pantin. Le corps sans vie de Christine Renon, 58 ans, avait été retrouvé dans le hall de son établissement.

Avant son geste, elle avait écrit une lettre de trois pages où elle faisait part de « son épuisement », et l’accumulation des tâches « chronophages », mais également les réformes incessantes et contradictoires.


Une lettre ouverte au ministre

Ce lundi, 200 directrices et directeurs d’écoles de Seine-Saint-Denis ont écrit une lettre ouverte au ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, afin de réclamer l’ouverture d’un « dialogue réel ».

Ces derniers se disent dans ce courrier, «oppressés par une institution obsédée par la mesure et le contrôle» et «submergés de tâches administratives» qui ne leur «permettent plus de faire vivre leurs projets d’école».