Bordeaux : Il ébouillante son colocataire et le frappe à la tête à coups de poêle, la victime est dans le coma


Illustration Actu17 ©

Évacuée à l’hôpital, la victime a été plongée dans un coma artificiel en raison de ses très graves blessures.

Les policiers de Bordeaux (Gironde) ont interpellé et placé en garde à vue un homme de 44 ans, soupçonné d’être l’auteur d’une tentative d’homicide commise dans son appartement de la résidence du Lac, dans le quartier des Aubiers, relate France 3.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers minuit et demi, une altercation a éclaté entre le quadragénaire et son colocataire âgé de 57 ans. Elle a complètement dégénéré.

De l’huile bouillante sur le corps et des coups de poêle sur la tête

L’homme a perdu ses nerfs et jeté de l’huile bouillante sur le torse du quadragénaire, avant de lui porter de violents coups de poêle sur le crâne. L’agresseur a lui-même alerté les secours avant de se laisser interpeller par la police. Les raisons de cette agression sont ignorées pour le moment.

Une enquête a été ouverte pour « tentative d’homicide ». Elle a été confiée à la police judiciaire. Le quinquagénaire présentait un enfoncement de la boîte crânienne et a été évacué au CHU de Pellegrin pour y être plongé dans un coma artificiel.


Il passe aux aveux

Après avoir fait le choix de garder le silence face aux enquêteurs, le suspect aurait finalement reconnu les faits. Il devrait être déféré au parquet ce samedi où une information judiciaire pourrait être ouverte pour « tentative d’homicide volontaire ».

Les deux hommes ont subi des dépistages d’alcoolémie et de produits stupéfiants. « Les résultats interviendront dans le cadre de la commission rogatoire », indique Patrick Léonard, directeur interrégional adjoint de la police judiciaire de Bordeaux.

Tous deux étaient connus des services de police. Le mis en cause a déjà été auteur de plusieurs faits de petite délinquance, la victime avait fait l’objet de signalements pour troubles de la part du voisinage, entraînant l’intervention de la police.