🇫🇷 Bordeaux : Soupçonnés d’une cinquantaine de cambriolages, 5 hommes mis en examen et écroués.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Cinq hommes et leurs épouses ont été interpellés cette semaine à Bordeaux, Talence et Mérignac (Gironde), alors qu’ils sont soupçonnés d’avoir commis une cinquantaine de cambriolages dans des résidences cossues.

Plusieurs mois d’enquête ont été nécessaires à la police judiciaire bordelaise pour identifier et localiser les 6 individus de ce réseau de cambrioleurs serbo-croates, puis les interpellés mardi et mercredi.

L’affaire a débuté courant avril lorsque la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), a repère un véhicule de grosse cylindrée faussement immatriculée sur un parking public.

Les policiers identifient rapidement les détenteurs du véhicule comme étant des personnes bien connues de leur service.

15 enquêteurs et 6 mois de travail

Pendant près de six mois, les fonctionnaires vont effectuer une surveillance « technique » des suspects, sans grand résultat. Les cambrioleurs faisaient preuve d’un grand professionnalisme et n’utilisaient que très peu le téléphone ou une connexion internet.

Dès lors, 15 enquêteurs vont se relayer pour surveiller « physiquement » cette équipe « à tiroir » qui, avant de passer à l’acte, effectuait plusieurs repérages des résidences visées, s’assurant ainsi de pouvoir agir en toute tranquillité.

Une cinquantaine de cambriolages

Les malfaiteurs mettaient tout en oeuvre pour ne « taper » qu’à coup sûr. Au total, ce sont une cinquantaine de cambriolages qui leurs sont imputés, à Bordeaux et aux alentours de la ville.

Très équipée, les cambrioleurs transportait avec elle du matériel lourd : scie circulaire, tronçonneuse, chalumeau et perceuse pour les coffres.

Les perquisitions réalisées ont permis aux enquêteurs de retrouver un butin évalué à près de deux millions d’euros, constitué principalement de pièces de collection, de montres de luxe, de téléphones, d’ordinateur mais surtout de plusieurs kilos de bijoux. Des armes ont également été découvertes.

Les suspects écroués

Les cinq hommes interpellés ont été mis en examen pour « vol et recel en bande organisée » et pour « association de malfaiteurs ». Ils ont été placés en détention provisoire.

Leurs épouses sont quant à elle poursuivies pour « recel », étant soupçonnées d’avoir écoulé une partie du butin en revendant les objets en or.