🇫🇷 #BouchesDuRhône Un mégot de cigarette serait à l’origine de l’incendie ayant ravagé 750 hectares.

Photo Maxppp

Un gigantesque incendie a ravagé 750 hectares de forêt. Selon les investigations, l’incendie serait dû à un mégot de cigarette mal éteint relate Le Parisien.

Les enquêteurs privilégient la piste d’un mégot mal éteint violent après le gigantesque incendie de Saint-Cannat, près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Dimanche soir, les pompiers combattaient deux reprises de feu.

Un mégot jeté par un conducteur est-il à l’origine du gigantesque incendie des Bouches-du-Rhône qui a vu partir en fumée ce samedi quelque 750 hectares de forêt ? «L’hypothèse du jet de mégot est actuellement privilégiée car le départ de feu se situe en bordure de route», a déclaré lors d’un point presse Rémy Avon, vice-procureur de la République d’Aix.

Ce dernier rappelle que «le jet de mégot qui cause, même involontairement, un incendie de végétation, est puni par la loi d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende».

«Nous avons en l’état des investigations menées par la gendarmerie nationale, évacué, a priori, l’hypothèse d’un geste criminel, nous n’avons aucun élément qui permet de le corroborer», a précisé le vice-procureur, ajoutant que «l’hypothèse naturelle, d’un orage de chaleur ou autre, est également exclue».

Dimanche soir, les pompiers des Bouches-du-Rhône ont annoncé se battre contre deux reprises de feu «sur le flanc gauche», d’une superficie totale d’envion 90 hectares, près de Saint-Cannat. «Des moyens aériens sont venus en renfort, à savoir : 5 Canadair, 1 Dash et 2 trackers. Le traitement des lisières est en bonne voie»,

Lire la suite : bit.ly/2uu6…