🇫🇷 #Boulogne Déjà connu de la justice, il ouvre le feu à la carabine sur des policiers faisant leur footing.

par Y.C.
Illustration.

La nuit était déjà tombée lorsque deux policiers effectuaient leur footing à Boulogne-sur-Mer. Les fonctionnaires ont alors été la cible de plusieurs coups de feu.

Les faits se sont déroulés le 9 novembre dernier vers 21 heures, les deux joggeurs ont été contraints de se mettre au sol pour ne pas être touché par les tirs d’un suspect.

Une opération de police a été effectuée le lendemain dans un campement du gens du voyage, situé non loin du lieu des faits. Les deux policiers visés avaient aperçu un suspect prendre la fuite dans cette direction.

Sur place, une trentaine de policiers se sont mis à la recherche d’un indice pouvant conduire à résoudre cette enquête. Et c’est exactement ce qui s’est produit, puisque dans l’une des caravanes, l’un des policiers a découvert une carabine munie d’une lunette explique La Voix du Nord.

L’auteur déjà condamné deux fois écope de 12 mois de sursis

Un homme de 18 ans a alors été interpellé et a rapidement reconnu son implication dans les coups de feu tirés la veille sur les deux policiers.

Devant le tribunal, l’auteur des faits a tenté d’expliquer qu’il voulait « juste essayer » cette arme, n’ayant pas la volonté de viser les deux joggeurs. Mais les policiers ont été clair, en expliquant qu’ils couraient avec « une lampe frontale ayant une portée de 30 à 40 mètres ». Un détail ne laissant pas de doute sur la visibilité de ces derniers en pleine nuit.

Déjà condamné à deux reprises, le coupable a écopé à 12 mois de prison avec sursis et une interdiction de détenir des armes durant deux ans relate ce même journal.

Actu17.