Brest : Lors d’une folle course-poursuite, il roule sur le pied d’un policier


Illustration. (Adobe Stock)

Cinq individus se trouvaient à bord d’une voiture dont le conducteur a refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers. La course-poursuite a duré 25 minutes.

Un drame a été évité de justesse, ce mercredi vers 20 heures à Brest (Finistère). Une patrouille de police a voulu contrôler le conducteur d’une Citroën C4 qui ne portait pas la ceinture de sécurité, mais celui-ci en a décidé autrement.

Les avertisseurs sonores et lumineux de la voiture de police n’ont pas suffit à faire entendre raison au chauffard, qui a pris la fuite dans le quartier de Kervao.

Une course-poursuite à hauts risques

L’homme a accéléré pour se soustraire au contrôle des policiers et une course-poursuite s’est engagée, relate Ouest-France. Le fuyard a emprunté la voie express jusqu’à Morlaix. Pour ralentir sa progression, des fonctionnaires ont créé un bouchon artificiel.

Voyant le piège se refermer sur lui, le chauffard n’a pas hésité à faire demi-tour en prenant tous les risques. Quelques centaines de mètres plus loin, les fonctionnaires sont parvenus à bloquer sa voiture mais leur véhicule de service a été percuté. L’un des cinq occupants de la Citroën C4 en a profité pour s’enfuir à pied.


Un policier se faire rouler dessus

Une nouvelle fois, le chauffard est reparti en sens inverse subitement. Un policier a dû se jeter sur le côté pour ne pas être fauché, tandis que son collègue s’est fait rouler sur le pied.

Finalement bloqué dans le flux de circulation un peu plus loin, le fuyard a percuté pas moins de sept véhicules. La Citroën s’est alors immobilisée définitivement à 20h25. Les policiers ont dû briser une vitre pour l’ouvrir et interpeller les quatre individus à son bord.

Sans permis et sous l’influence de stupéfiants

Tous défavorablement connus de la justice, les quatre suspect âgés de 19 à 21 ans, ont été placés en garde à vue. Le chauffard circulait sans permis et a été dépisté positif aux produits stupéfiants.

Il devrait faire l’objet d’une comparution immédiate devant la justice ce vendredi.