🇧🇪 #Bruxelles Le suspect qui a attaqué les militaires en hurlant «Allah Akbar» était armé d’un couteau.

Photo Belga

Un homme a attaqué des militaires ce vendredi soir à Bruxelles, hurlant « Allah Akbar ». Il a été abattu.

L’assaillant était armé d’un couteau, mais également d’une arme à feu factice. Le suspect était également porteur de deux exemplaires du Coran.

● Un homme s’est jeté sur des militaires ce vendredi soir vers 20h20, dans le centre de Bruxelles. Il a alors été neutralisé par balle par ces mêmes militaires, avant de décéder quelques heures plus tard.

Le suspect était armé d’un couteau, mais également d’une arme à feu factice précisent ce matin les médias locaux. Ce dernier avait également deux exemplaires du Coran.

D’origine somalienne et de nationalité belge, l’assaillant est arrivé en Belgique en 2004 et a obtenu la nationalité belge en 2015. Le suspect n’était pas connu pour des faits de terrorisme mais seulement pour des violences en février 2017 a affirmé le parquet.

● L’homme avait fait une demande d’asile en 2009 qui a été validée, en raison d’une procédure qui a dépassé les quatre ans, a expliqué le ministre de l’asile et la migration, Theo Francken.

● Le suspect avait été naturalisé belge grâce à une ancienne loi, permettant l’obtention de la nationalité, qui a été abolie en 2012.

L’enquête a été ouverte pour acte de terrorisme.

«Les militaires ont fait ce qu’ils avaient à faire. C’est la tâche des soldats et de la police de protéger les citoyens et les institutions. Ils ont parfaitement agi.» a réagi Jan Jambon (Ministre de l’intérieur).

Actu17.