Calais : 2 policiers et 2 gendarmes blessés lors d’affrontements avec des migrants


Une opération des forces de l'ordre dans la jungle de Calais. Illustration. (Shutterstock / Edward Crawford)

Les heurts entre migrants et forces de l’ordre ont duré environ deux heures, durant lesquelles deux policiers et deux gendarmes ont été blessés.

Les affrontements ont éclaté près de la rocade portuaire, dans la zone des Dunes à Calais (Pas-de-Calais), ce mercredi vers 10 heures. Les gaz lacrymogènes des forces de l’ordre répondaient aux jets de grosses pierres de la part de migrants.

« Seize tentes ont été enlevées à un groupe de Soudanais. Pour les migrants, c’est une source de vexations », témoigne auprès de La Voix du Nord, François Guennoc, vice-président de l’Auberge des migrants qui se trouvait sur place.

Au moins quatre blessés

Les affrontements violents ont fait des blessés. La préfecture n’a pas communiqué de chiffres concernant les migrants mais du côté des forces de l’ordre, deux policiers et deux gendarmes ont été blessés.

Les militaires, âgés de 26 et 30 ans, ont été touchés à la jambe et dans le bas-ventre, ils ont été conduits au centre hospitalier de Calais pour y être examinés, rapporte Nord Littoral. Les deux CRS ont été blessés au pied et au genou, a indiqué le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville.


Un véhicule associatif détruit

Une camionnette de l’Auberge des migrants a été incendiée. Pour l’associatif, elle se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment et a pu être prise pour un véhicule de police. Aucune interpellation n’a eu lieu quant à présent.

Un vaste dispositif policier a été déployé et le calme est revenu peu avant midi. La surveillance des lieux a été levée peu après 15 heures.