🇫🇷 #Calais Un rapport officiel reconnaît de «plausibles manquements» à la déontologie de la part des policiers.

par Y.C.

Le rapport a été produit conjointement par les Inspections Générales de l’Administration (IGA), de la Gendarmerie Nationale (IGGN) et de la Police Nationale (IGPN).

À la demande du Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, un rapport sur l’action menée par les policiers dans le cadre de la gestion des migrants à Calais a été rédigé conjointement par l’IGA, IGPN et l’IGGN. Il a été publié lundi 23 octobre.

● Ce rapport intervient suite à la dénonciation de violences policières contre les migrants par l’ONG Human Right Watch en juillet 2017. Il était notamment reproché aux fonctionnaires sur place de faire usage de gaz au poivre.

● Le rapport officiel stipule qu’il « n’y a pas de gaz poivre en dotation dans la police et dans la gendarmerie nationale. Il est donc hautement improbable qu’il ait pu être utilisé contre des migrants ». Ses auteurs nuancent toutefois : « l’accumulation des témoignages écrits et oraux, bien que ne pouvant tenir lieu de preuves formelles, conduit à considérer comme plausibles des manquements à la doctrine d’emploi de la force et à la déontologie policière, principalement à Calais ».

● Le rapport des Inspections précise : « Ils portent sur des faits de violences, sur un usage disproportionné des aérosols lacrymogènes, la destruction d’affaires appartenant aux migrants ». Et de conclure : « la réduction de la tension sur place passe […] par une amélioration de la situation des migrants, source de risques sanitaires, notamment à l’approche de l’hiver, et facteur d’agressivité ».

● Des associations d’aide aux migrants envisagent de déposer plainte auprès du Procureur de la République en s’appuyant sur ce rapport officiel.

Actu17.