Calvados : Un pompier en garde à vue, soupçonné du meurtre de sa conjointe par étranglement


Illustration (Shutterstock)

Un pompier a été interpellé et placé en garde à vue ce jeudi matin à Ifs, près de Caen (Calvados). Il est accusé d’avoir tué sa conjointe au domicile familial.

Un drame s’est noué ce jeudi peu avant 7 heures au domicile d’un couple demeurant sur la commune d’Ifs. Un sapeur-pompier professionnel, âgé de 45 ans, est accusé du meurtre de son épouse.

Cette dernière qui avait 38 ans, était directrice adjointe du centre aquatique de Bayeux. L’homme l’aurait étranglée avec une cordelette, tout en lui mettant un sac en plastique sur la tête indique une source policière. Le parquet n’a à ce stade pas confirmé ces éléments. Pris de remords, il a ensuite alerté lui-même les secours.

La trentenaire a été prise en charge et hospitalisée au service de réanimation du CHU de Caen, dans un état critique. Elle est finalement décédée à l’hôpital peu après.

Le couple en instance de séparation

Le mis en cause a été interpellé et placé en garde à vue. « Il ne s’exprime que très peu en garde à vue. On ne peut pas dire qu’il reconnaît les faits », a indiqué à La Voix du Nord la procureure de la République de Caen, Amélie Cladière, ajoutant qu’il doit être déféré au parquet ce vendredi soir ou samedi matin.


Des constatations ont été effectuées sur les lieux du drame. La demeure familiale, située dans une zone pavillonnaire, a ensuite été placée sous scellés judiciaires. Le couple qui n’avait pas d’antécédents de violences était en cours de séparation, et a deux enfants de 14 et 16 ans. Ces derniers étaient absents au moment du meurtre.

Si l’enquête le confirmait, cela porterait à 39 le nombre de féminicides présumés depuis le 1er janvier. L’année dernière, au moins 126 cas avaient été recensés.