Canada : Évoquant des meurtres, la gendarmerie fait un direct avec le filtre oreilles de chat


La sergente Janelle Shoihet évoque un double homicide récent, affublée d’oreilles de chat. (Twitter / @tylerrdawson)

Couac, lors de la diffusion en direct via « Facebook Live » d’une conférence au sujet de deux meurtres. La gendarmerie canadienne présente ses excuses.

Après l’incident technique rencontré par un ministre pakistanais, qui s’était vu affublé d’oreilles de chat, c’est au tour de la gendarmerie canadienne de subir le même sort. Le filtre Facebook Live « Chat » s’est activé lors de la diffusion en direct d’une conférence de presse, ce vendredi. Problème : le sujet portait sur un double meurtre survenu le 15 juillet dernier.

Des excuses pour ce « réglage automatique »

L’incident visible sur Facebook a, bien évidemment, été relayé un peu partout sur la toile. La gendarmerie canadienne s’est excusée sur Twitter concernant un « réglage automatique » de Facebook à l’origine du problème. Elle s’est engagée à enregistrer de nouveau la conférence de presse, sans filtre cette fois.