Champigny-sur-Marne : Un bébé de 6 mois qui ne respirait plus sauvé par des policiers

Illustration. (shutterstock)

L’intervention rapide des policiers de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et leurs gestes de premiers secours ont permis de sauver un bébé de six mois, qui ne respirait plus.

Tout est allé très vite et ces policiers ont agi avec détermination. Cet équipage de trois fonctionnaires se trouvait à la station service BP de Champigny, avenue du Général-de-Gaulle, vers 10h45 lorsqu’ils ont été sollicités. Un homme leur a demandé de l’aide.

Les policiers l’ont suivi et en arrivant près du bâtiment situé au 99 de cette même avenue, ils ont aperçu une famille qui hurlait à une fenêtre, au 2ème étage : « Bébé ne respire plus ! A l’aide ! ». Les fonctionnaires n’ont pas perdu un instant et ont pénétré dans l’immeuble.

Une fois dans l’appartement, la famille leur a expliqué que leur nourrisson de 6 mois, Enzo, avait beaucoup de mal à respirer. Ce dernier souffre du syndrome de Crouzon, une maladie rare qui provoque une déformation du crâne et des yeux. Ses parents ont indiqué que c’est en se réveillant ce matin qu’il avait commencé à avoir des problèmes.

Un massage cardiaque guidé par les pompiers

L’un des policiers a allongé Enzo sur son lit et l’a dans un premier temps placé en position latérale de sécurité (PLS), le temps que les secours arrivent. Mais soudain, l’enfant a arrêté de respirer. Le fonctionnaire a récupéré le nourrisson et l’a placé au niveau du sol, après avoir fait de la place avec son collègue dans ce petit appartement.

Guidé par les sapeurs-pompiers au téléphone, il a débuté un massage cardiaque en effectuant une pression sur son sternum. Le père de famille a quant à lui réalisé des insufflations à son fils après chaque cycle.

Les sapeurs-pompiers sont arrivés sur place à leur tour et ont pris en charge le nourrisson, qui a été immédiatement placé sous oxygène et perfusé. Le SAMU 93 de Montreuil a rejoint les pompiers et les médecins ont précisé aux policiers que leur intervention avait été déterminante et qu’elle avait contribuée à sauver l’enfant, permettant que son pronostic vital ne soit pas engagé.

Enzo a été transporté à l’hôpital Necker à Paris (XVe). Les policiers héroïque n’oublieront pas de sitôt leur intervention.