🇫🇷 Charente : Il téléphone 7 726 fois à son ex-compagne depuis sa cellule de prison.

par Y.C.
Illustration D.R.

La victime a subi un véritable harcèlement durant des mois alors que le mis en cause était… en prison.

Un détenu, âgé de 35 ans, a été condamné par la justice à douze mois de prison dont six mois avec sursis avec mise à l’épreuve pour avoir fait subir un calvaire à son ex-compagne.

7 726 appels et SMS, dont des menaces de mort

Dans l’un des nombreux SMS reçus par la victime de la part du détenu, l’un d’entre eux est significatif de la violence des propos tenus par l’ex-compagnon : « Ce que je te ferai quand je sortirai sera pire que ce que je t’ai fait jusqu’à maintenant ».

Sur un procès-verbal d’audition, la victime a affirmé avoir reçu 80 appels en une seule nuit.

Une antenne-relai activée près de la prison

Les investigations des enquêteurs ont permis de déterminer qu’une antenne-relai située près de la Maison d’Arrêt d’Angoulême avait été activée à plusieurs reprises par le téléphone du détenu. Cela a fini de convaincre les magistrats que l’accusé n’hésitait pas à téléphoner depuis la prison.

Il a été condamné à douze mois de prison, dont six mois de sursis avec mise à l’épreuve, à une interdiction d’entrer en contact avec son ex-compagne et de rester dans le département de la Charente, rapporte Sud Ouest.

Actu17.