🇫🇷 #CharenteMaritime En sous-effectifs, plusieurs policiers font un burn-out.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Illustration Actu17 ©

Plusieurs policiers de Royan se sont mis en arrêt maladie pour surmenage.

● Des policiers des brigades de jour du commissariat de Royannaise sont mis en arrêt maladie pour burn-out. Ils dénoncent la non mise en place du nouveau cycle de travail imposé par une réglementation européenne. Ils n’ont pas perçu les effectifs supplémentaires nécessaires à cela, rapporte Sud-Ouest.

● « Notre commissariat n’a pas obtenu de renforts pour la mise en place d’un cycle dit « Vacation forte » qui permet aux policiers de bénéficier d’un week-end de repos sur deux au lieu d’un sur six« , indique Christophe Rateau, délégué du syndicat Unité SGP-FO à Royan.

● Le syndicat n’est pas à l’origine du mouvement de grogne mais l’accompagne d’après le délégué local qui ajoute qu’il manque 7 fonctionnaires de police pour créer une quatrième brigade de jour afin de règler le problème.

Actu17.