🇫🇷 #CharenteMaritime Un Maire roué de coups par des jeunes avec qui il voulait dialoguer. 1 mois d’ITT.

Illustration.

Le maire de Saint-Genis-de-Saintonge a voulu engager le dialogue avec un groupe de jeunes au sujet de dégradations. Il a été vite pris à partie et violemment frappé raconte Sud-Ouest.

Le maire de Saint-Genis-de-Saintonge, Jacky Quesson, a été violemment frappé par un groupe de jeunes lundi soir, dans sa commune.

Une côte fracturée, un tendon de l’annulaire droit sectionné, des douleurs dans le dos, des contusions sur tout le corps et un mois d’Incapacité temporaire totale (ITT).
Tel est le bilan de l’agression dont a été victime le maire de Saint-Genis-de-Saintonge (sud de la Charente-Maritime), Jacky Quesson, lundi vers 19h15, dans sa commune.

Sur la place du Champ-de-Foire précisément où une bande d’une douzaine de jeunes du secteur, garçons et filles, a élu domicile depuis des mois.

Colère et indignation

Ce jour-là, alerté par une riveraine pour des dégradations, l’élu a une nouvelle fois rejoint le groupe pour « discuter et tenter d’en savoir davantage ». Très vite, les choses ont mal tourné.

L’un des jeunes s’est approché très près de l’élu, un autre a commencé à le frapper.

Une plainte a été déposée pour coups et blessures volontaires, et le procureur de la République a été saisi.

Celui qui fut aussi conseiller départemental durant 13 ans a reçu le soutien du président du Département de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, qui fait part de sa « colère » et de son « indignation », de sa « solidarité » aussi : »Nous espérons que le ou les responsables de cet acte violent et gratuit seront rapidement identifiés

http://bit.ly/2uyq2PN