🇫🇷 Chauffard tué par une gendarme à Gallargues : la militaire mise en examen pour «coups mortels».

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Coup de théâtre : le juge d’instruction n’a pas suivi les réquisitions du Parquet et a mis en examen la gendarme auteure du coup de feu mortel.

Ce samedi soir, alors qu’une information judiciaire a été ouverte dans la matinée pour « homicide involontaire » – qualification délictuelle, la gendarme a été mise en examen pour « violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner » (une qualification criminelle, communément appelée « coups mortels ») après une requalification des faits. La gendarme, âgée d’une cinquantaine d’années, a été placée sous contrôle judiciaire, rapporte Midi-Libre.

Les faits que la justice lui reproche remontent au jeudi 30 août dans la soirée, à Gallargues-le-Montueux. Un nîmois de 42 ans avait percuté deux voitures sur le parking de l’Espiguette au Grau-du-Roi (Gard), avec sa voiture. Le conducteur avait ensuite eu une altercation avec des policiers municipaux, qu’il avait menacé de mort avant de prendre la fuite.

Après avoir repéré le fuyard au péage de Gallargues, les militaires avaient invité le suspect à s’arrêter à plusieurs reprises. Mais l’homme n’avait pas obtempéré et avait tenté de poursuivre sa route dans le couloir du péage. C’est à ce moment là que l’un des deux gendarmes qui se trouvait sur le côté, a fait feu à une reprise. Touché au bras et au thorax par l’ogive, il était mort d’une hémorragie.

Actu17.