Chelles : Le supermarché Leclerc braqué par deux hommes armés, 13 employés menacés


Le supermarché Leclerc de Chelles a été braqué ce samedi soir. (Google view)

Deux hommes ont braqué les employés du supermarché Leclerc de Chelles (Seine-et-Marne) ce samedi soir. Ils ont enfermé treize d’entre eux dans une salle et ont finalement pris la fuite précipitamment. Les policiers craignaient une prise d’otages.


Grosse frayeur et important dispositif de police ce samedi soir au Leclerc de Chelles, situé sur l’avenue Sylvie. Les employés étaient sur le point de rentrer chez eux lorsqu’un individu a fait irruption, armé d’une bombe lacrymogène, vers 19h30.

L’homme venait de pénétrer par l’entrée principale du magasin. Il s’est dirigé vers une autre porte située sur le côté de l’établissement. Son complice, muni d’une arme de poing, se trouvait derrière. Les employés ont été braqués puis regroupés dans la salle des coffres. Ils étaient treize salariés au total à être retenus et très inquiets. Les deux complices ont rapidement fait part de leurs intentions indique une source proche de l’enquête : ils ont annoncé qu’ils étaient là pour l’argent.

Une vingtaine de minutes plus tard, les malfaiteurs seraient finalement repartis les mains vides. Il était 19h53. Entre temps, l’un des employés avait prévenu le directeur du magasin qui avait lui-même alerté la police.

Des colonnes d’intervention et une progression

Plusieurs équipages de la brigade anticriminalité (BAC) et de la Compagnie départementale d’intervention (CDI), ainsi que ceux des commissariats de Chelles et de Noisiel, sont rapidement arrivés sur les lieux. Ils ont rejoint les policiers municipaux qui venaient d’arriver sur place. Les forces de l’ordre craignaient une prise d’otages et ne savaient pas si les auteurs étaient encore dans le supermarché.


Les treize employés ont finalement pu sortir. Des colonnes d’intervention venaient d’être formées et une progression a été effectuée dans le supermarché vers 20h45, pour s’assurer qu’il n’y avait pas un malfaiteur resté caché à l’intérieur. Aucun blessé n’est à déplorer. Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Meaux.