Choisy-le-Roi : Elle étrangle son voisin à mort pour protéger son compagnon

Illustration. (photo Baziz Chibane/PhotoPQR/La Voix du Nord/Maxppp)

Un homme âgé 62 ans a été retrouvé mort ce samedi matin devant son domicile, à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Deux de ses voisins ont été interpellés avant d’être mis en examen ce lundi.

Un couple, a été mis en examen pour meurtre, lundi à Créteil (Val-de-Marne). Cet homme et cette femme, âgés de 56 et 59 ans sont soupçonnés d’avoir, dans la nuit de vendredi à samedi à Choisy-le-Roi, étranglé leur voisin âgé de 62 ans au cours de ce qui semble être une obscure beuverie.

Vers 11 heures ce samedi matin dans la rue Etienne-Dolet, la factrice découvre le corps sans vie d’un retraité dans la descente de son garage. Les secours arrivent rapidement et le cadavre de Jean-Charles est conduit à l’institut médico-légal de Paris. L’autopsie révèle que la victime qui porte les traces d’un traumatisme crânien, est morte asphyxiée.

Des traces de lutte découvertes dans la maison du couple

Au cours des recherches, les forces de l’ordre découvrent sa voisine, Noëlle, qui se cache dans le jardin. Elle explique que son compagnon Eric a été arrêté au cours de la nuit, ivre, alors qu’il faisait du tapage dans la rue. La quinquagénaire est interpellée et placée en garde à vue dans les locaux du service de police judiciaire du Val-de-Marne. Des traces de lutte sont découvertes dans le salon du pavillon du couple. Et des voisins l’ont vu transporter une poubelle entre les deux maisons. « Les investigations ont permis de découvrir des traces de sang sur les portes du garage et des matières organiques dans la poubelle », précise une source proche de l’affaire.

Eric est interrogé et ne se rappelle rien, car il aurait avalé un cocktail de médicaments et d’alcool qui a effacé toute cette soirée de sa mémoire. Noëlle est auditionnée à son tour et explique que son compagnon avait bu en compagnie de la victime. Elle avait retrouvé Jean-Charles inanimé chez elle, avant de le ramener chez lui dans cette poubelle. La quinquagénaire avoue qu’elle a appuyé sur la trachée de la victime pour le tuer et ainsi protéger son compagnon. Elle a également reconnu qu’elle a tenté de maquiller la scène du crime.