Christophe Castaner écrit aux policiers et les assure du maintien de «spécificités» de leur régime de retraite


Christophe Castaner le 22 Février 2019. (photo Twitter @CCastaner)

Le ministère de l’Intérieur a adressé ce mercredi 4 décembre, un courrier aux organisations syndicales à la veille de la journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites.

Christophe Castaner souhaiterait rassurer les policiers. Dans ce courrier qu’il a adressé aux syndicats, à la veille de cette journée de mobilisation du 5 décembre, le ministre de l’Intérieur assure aux policiers qu’ils conserveront « leurs droits à un départ anticipé » et « des niveaux de retraites comparables aux pensions actuelles » dans le prochain régime de retraite.

« Des spécificités seront conservées pour les fonctionnaires qui exercent des missions régaliennes de sécurité et d’ordre public », a écrit le ministre dans son courrier, ajoutant que « les droits à un départ anticipé resteront ouverts comme aujourd’hui », promettant dans le même temps que cette réforme contestée par les syndicats, « permettra de maintenir des niveaux de retraite comparables aux pensions actuelles ».


Christophe Castaner a aussi précisé que « ces garanties seront inscrites dans le futur projet de loi portant création du système universel » de retraite.

Les syndicats ont appelé à des « actions reconductibles »

Ces derniers jours, plusieurs syndicats de policiers ont appelé à des « actions reconductibles » à partir du jeudi 5 décembre.

Comme c’est le cas dans d’autres professions, les policiers bénéficient actuellement d’un régime spécial de retraite. Dans leur cas, il s’agit d’une bonification spécifique dite « du cinquième », qui leur offre une annuité (quatre trimestres) de cotisation tous les cinq ans. Elle est plafonnée à cinq annuités et, pour y être éligible, le fonctionnaire doit avoir exercé 27 ans.