🇫🇷 Collaborateur d’Emmanuel Macron frappant un manifestant : le parquet ouvre une enquête préliminaire.

par Y.C.

Alexandre Benalla, chargé de mission auprès du chef de cabinet de l’Élysée, a été filmé le 1er mai dernier lors d’une manifestation alors qu’il frappait un manifestant, avec un casque de la police nationale. L’homme a été sanctionné mais était tout de même présent dans le bus des Bleus ce lundi.

Le parquet de Paris a ouvert ce jeudi une enquête préliminaire des chefs de « violences par personne chargée d’une mission de service public », « usurpation de fonctions », « usurpation de signes réservés à l’autorité publique ».

L’enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne a indiqué le parquet.

Alexandre Benalla a été sanctionné mais a conservé son poste

Plus tôt ce jeudi matin, le porte-parole de la Présidence de la République Bruno Roger-Petit était intervenu sur cette affaire.

Alexandre Benalla qui est aussi gendarme réserviste avait eu l’autorisation « d’assister » aux événements du 1er mai puisqu’il était « en congés » a expliqué Bruno Roger-Petit.

Alexandre Benalla a été mis à pied 15 jours, avec suspension de salaire, puis démis de ses fonctions de la sécurité des déplacements d’Emmanuel Macron. Il a cependant gardé son titre et son poste à l’Elysée, mais a été rétrogradé en interne. Sa hiérarchie avait été mise au courant de ses agissements dès le lendemain a précisé le porte-parole.

« Cette sanction est la plus grave jamais prise contre un collaborateur de l’Elysée », a assuré Bruno Roger Petit. « La sanction prise par l’Elysée a été notifiée comme un dernier avertissement », a-t-il précisé.

Présent dans le bus des Bleus lundi

Par ailleurs, Alexandre Benalla a été mobilisé pour la sécurité des Bleus, ce lundi à Paris, à leur retour de Russie.

Alors qu’il a été rétrogradé sur des missions internes il a toutefois travaillé à la sécurité des Bleus. C’est ce que croit savoir Dominique Rizet, consultant police-justice de BFMTV. Ce dernier s’appuie notamment sur des images out l’on aperçoit le collaborateur d’Emmanuel Macron près du bus des champions du monde.

L’Elysée pour sa part a expliqué qu’Alexandre Benalla avait pu « exceptionnellement sortir des prérogatives qui lui sont désormais assignées » car tous les collaborateurs disponibles ce jour-là ont été mobilisés sur cet événement.

Plus d’informations à venir.

Actu17.