Colombes : Le maire EELV compare les forces de l’ordre à la police de Vichy, Gérald Darmanin va déposer plainte


Gérald Darmanin le 22 juillet 2020. (photo Ludovic Marin/POOL/EPA/Newscom/MaxPPP)

Dans son discours prononcé le 19 juillet dernier, le maire de Colombes (Hauts-de-Seine) a fait un rapprochement entre les policiers et les gendarmes du régime de Vichy, et ceux d’aujourd’hui.

Les propos de maire EELV de Colombes, Patrick Chaimovitch, qui datent de quelques jours, passent mal. A tel point que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est emparé du sujet ce dimanche.

L’élu écologiste des Hauts-de-Seine s’était exprimé ce dimanche 19 juillet lors de la commémoration du 78e anniversaire de la rafle du Vélodrome d’Hiver. « Les policiers français, les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vel d’Hiv, et d’autres rafles encore après et ailleurs, sont les ancêtres de ceux qui aujourd’hui, avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers, les déboutés des droits humains, ces êtres vivants qui essaient de survivre dans le dénuement », a-t-il déclaré. Une vidéo amateur de ce discours a été diffusée sur les réseaux sociaux et a suscité une vive polémique.

Le lendemain sur Twitter, Patrick Chaimovitch a confirmé ses propos : « Un moment émouvant au cours duquel j’ai tenu à faire le lien entre la rafle du Vel d’Hiv et d’une part tous les génocides avant et après le nazisme, d’autre part les migrants pourchassés partout en Europe parce qu’ils sont différents ».

Des « propos scandaleux et insupportables » pour Gérald Darmanin

Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé lui aussi sur Twitter suite aux propos du maire de Colombes, promettant de déposer plainte le cas échéant : « Si les propos scandaleux et insupportables envers la police et la gendarmerie de la République sont confirmés, je déposerai plainte envers le Maire de Colombes qui a comparé les forces de l’ordre à la police de Vichy ».

Selon RTL, Gérald Darmanin a décidé de déposer plainte.

Le maire dit « regretter » que ses propos aient porté à confusion

Changement de tonalité du côté de la mairie de Colombes ce lundi à la mi-journée. Patrick Chaimovitch s’est exprimé dans un communiqué et dit « regretter » que ses propos aient « pu porter à confusion », rappelant son « soutien aux policiers et aux gendarmes qui exercent la lourde responsabilité républicaine de sécurité dans des conditions extrêmement difficiles ».


« Il n’y a pour moi aucune comparaison possible entre police et gendarmerie d’un État démocratique d’une part, et police et gendarmerie de l’État pétainiste d’autre part », a-t-il écrit, ajoutant qu’il n’y avait pas de parallèle possible entre « le sort des migrants » et celui « des Juifs promis à l’extermination ».

Un syndicat de police appelle à un rassemblement

Le syndicat de police Alliance appelle à un rassemblement devant la mairie de Colombes ce lundi à 17h30. « Collègues, élus, venez exprimer votre mécontentement en réponse aux propos inadmissibles de l’élu de Colombes », peut-on lire dans un message diffusé sur les réseaux sociaux.