Coronavirus : Celui qui voulait «contaminer le plus de monde possible» dans une vidéo, de nouveau interpellé


Illustration. (Shutterstock)

Le jeune homme avait simplement été conduit au poste et verbalisé à la suite de la diffusion d’une vidéo dans laquelle il disait vouloir « contaminer le plus de monde possible ». Il a de nouveau été contrôlé et a, cette fois, été placé en garde à vue.

Devenu tristement célèbre après la publication d’une vidéo sur Periscope, dans laquelle il apparaissait avec deux amis en disant vouloir « contaminer le plus de monde possible », le jeune de Bezons (Val-d’Oise) est cette fois poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

C’est un riverain qui a alerté la police, jeudi vers 17h30, en voyant un regroupement de jeunes sur une place non loin de la rue Karl-Marx, alors que la population est contrainte de se confiner pour endiguer la propagation du coronavirus, rapporte Le Parisien.

Une attestation vierge et pas de document d’identité

Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont fait face à une envolée de moineaux. Mais l’un des jeunes n’est pas parvenu à s’enfuir. Rapidement, les policiers l’ont reconnu. Et pour cause : c’est lui, avec deux amis de 25 et 26 ans, qui s’était fait verbalisé à hauteur de 135 euros quelques jours auparavant après la diffusion de sa vidéo.

Cette fois, le jeune de 19 ans a bien présenté une attestation de déplacement dérogatoire, mais elle ne supportait pas son nom. En outre, il n’était pas en possession de document d’identité.


Il tente de frapper un policier

Comprenant qu’il allait finir au poste, et bien décidé à changer le cours des choses, le jeune homme a tenté de porter un coup de poing au visage du policier qui se trouvait devant lui. Il a aussi insulté ses collègues.

Interpellé, le mis en cause a été cette fois été placé en garde à vue pour « mise en danger de la vie d’autrui, outrage et violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

Plusieurs procédures similaires dans le Val-d’Oise

Des contrevenants récidivistes finalement interpellés pour « mise en danger de la vie d’autrui » ne sont malheureusement pas rares dans le Val-d’Oise. À Sarcelles par exemple, un jeune homme de 19 ans a été contrôlé rue André-Grunig, mercredi vers 21 heures. Il avait déjà été verbalisé à quatre reprises avant de terminer en garde à vue.

Jeudi soir encore, peu avant 19 heures, des policiers en patrouille niveau de la gare de Garges-Sarcelles ont repéré un adolescent qui a tenté de partir discrètement à leur vue. Âgé de 16 ans, il a été rattrapé par les fonctionnaires après être monté dans un tram, relate le quotidien francilien. Ils ont alors constaté qu’il avait fait l’objet de trois verbalisations pour le non-respect des règles de déplacement. L’adolescent a donc été interpellé et placé en garde à vue.