Coronavirus : Le Royaume-Uni impose une quarantaine aux personnes arrivant de France


Illustration. (shutterstock)

Suite à la hausse du nombre de contaminations au Covid-19 en France, le Royaume-Uni a annoncé que les personnes en provenance de France seront soumises à une quatorzaine, à partir de samedi.

Le Royaume-Uni a décidé d’imposer une quatorzaine à toutes les personnes arrivant de France et ce, à compter de samedi. « Les statistiques montrent que nous devons retirer la France, les Pays-Bas, Monaco, Malte (…) de notre liste de corridors de déplacements pour conserver des taux d’infection à la baisse », a indiqué le ministre des Transports Grant Shapps sur Twitter ce jeudi soir. « Si vous arrivez au Royaume-Uni de l’une de ces destinations après 4 heures samedi (heure locale, soit samedi après 5 heures en France) vous devrez vous isoler pendant 14 jours », a-t-il ajouté.

Paris n’a pas tardé à répondre à cette annonce du gouvernement britannique. Il s’agit d’« une décision britannique que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible », a tweeté le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, dans la soirée.

Un demi-million de ressortissants britanniques actuellement en France

Cette nouvelle mesure touchera donc les vacanciers britanniques qui se trouvent en ce moment en France et dans les autres pays concernés. Ils seraient environ un demi-million actuellement dans l’hexagone précise L’Express. La quarantaine a également été réintroduite la semaine dernière pour les personnes arrivant d’Andorre, de Belgique et des Bahamas.

La décision du Royaume-Uni intervient alors que la Direction générale de la Santé (DGS) a une nouvelle fois mis en garde ce jeudi soir dans son communiqué quotidien, sur le fait que les indicateurs de suivi de l’épidémie de coronavirus en France « continuent de se dégrader ». 2669 nouveaux cas ont en effet été détectés en 24 heures dans le pays, alors que 2524 avaient été recensés la veille.


« Il y a deux semaines, le Bureau national des statistiques s’était inquiété d’une légère hausse du nombre des personnes testées positives en Angleterre. Cette situation semble s’être stabilisée », indiquent les services du Premier ministre Boris Johnson, dans un communiqué. En outre, le gouvernement anglais a annoncé que l’amende imposée à ceux qui « passent de manière répétée outre les règles de port du masque » serait doublée, à un maximum de 3200 livres, soit environ 3500 euros.