🇫🇷 Corrèze : La policière décédée en novembre aurait succombé aux coups de son mari lui aussi policier.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le mari s’était donné la mort avec son arme de service.

La policière affectée au commissariat de Tulle, Christine L., décédée en novembre dernier des suites de ses blessures serait morte sous les coups de son mari, a indiqué le Parquet ce 25 avril. Le mari, lui aussi policier, s’était suicidé avec son pistolet administratif.

5 mois d’enquête

Les investigations ont permis aux enquêteurs de découvrir une trace de sang, appartenant à la policière âgée de 44 ans, sur un oreiller de l’une des chambres du domicile familial.

Du sang sur un maillet

Lors de la perquisition, un maillet enfermé dans une boîte à outils avait été inspecté par l’identité judiciaire (IJ).  Une infime trace de sang de la victime s’y trouvait, de même que l’ADN de son mari.

« Les conclusions des experts rendent vraisemblable l’hypothèse criminelle » a  déclaré la Procureur de la République, rapporte 20 minutes.

Actu17.