Corse : Suspecté dans une affaire d’assassinat, il tire sur les policiers venus l’interpeller qui l’abattent


Illustration. (photo Patrick Seeger/EPA/Newscom/MaxPPP)

Un homme a été mortellement blessé par les policiers ce mardi matin au Col Saint-Georges, à Grosseto-Prugna (Corse). Il allait être interpellé dans le cadre d’une enquête pour assassinat et a ouvert le feu à l’arrivée des fonctionnaires, qui ont riposté.


François-Xavier Salini-Ricci était recherché par la police dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat de d’Alexandre Giacopelli, commis le 18 juin 2020 alors que la victime se trouvait à la terrasse d’un snack à Ajaccio. Les hommes de la Brigade de recherches et d’intervention (BRI) et ceux de la police judiciaire d’Ajaccio sont intervenus au domicile du suspect ce mardi matin pour l’interpeller.

Ce dernier a ouvert le feu sur les policiers avec un fusil de chasse indique une source proche de l’enquête, confirmant une information de France 3. L’homme aurait tiré à travers la porte d’entrée de sa maison.

Deux policiers blessés

Les policiers ont riposté et l’ont mortellement neutralisé. Deux fonctionnaires ont été blessés par des éclats de balles, lorsqu’elles ont touché leurs boucliers. L’intervention s’est déroulée dans le cadre d’une commission rogatoire de la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée) de Marseille.

Une enquête « a été ouverte et confiée à la section de recherche de la gendarmerie pour déterminer les circonstances de la tentative d’homicide sur les personnes dépositaires de l’autorité publique et sur les circonstances du décès de la personne que l’on souhaitait interpeller », a annoncé la procureure de la République d’Ajaccio, Carine Greff.


François-Xavier Salini-Ricci avait été blessé par balle quelques jours avant cet assassinat, le 7 juin, par un homme casqué, alors qu’il se trouvait sur la terrasse de la brasserie « Aktuel », à Ajaccio. Au moment des faits, il se trouvait avec Jacques Baranovski, 39 ans, qui avait quant à lui été tué. François-Xavier Salini-Ricci, 30 ans, était la cible du tireur ce jour-là indique cette même source.

Les deux hommes condamnés en 2017

En 2017, l’homme avait été condamné à deux ans de prison dont un assorti d’un sursis avec mise à l’épreuve de trois ans dans une affaire de racket. Dans ce même dossier, Alexandre Giacopelli avait écopé d’une peine de trois ans de prison dont un avec sursis. Quatre personnes ont été mises en examen dans l’enquête sur l’assassinat d’Alexandre Giacopelli.