🇫🇷 Coupe du monde 2018 : Aucun match ne pourra être retransmis sur grand écran sur la voie publique.

par Y.C.
La "fan-zone" à Paris, lors de l'Euro 2016 de football.

Gérard Collomb l’a annoncé ce mardi : aucun match de la Coupe du monde de football 2018 ne pourra être retransmis sur écran géant, sur la voie publique. Une décision prise en raison de la menace terroriste.

« Je vous demande d’appeler l’attention des élus sur le fait que les zones +grands écrans+ ne pourront en aucun cas être organisées sur l’espace public ouvert », a indiqué le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb aux préfets et aux patrons de la police et de la gendarmerie nationales, dans un télégramme adressé mardi cité par Ouest-France et LCI.

« Dans le contexte de menace terroriste actuel, les prescriptions qui avaient prévalu lors du championnat d’Europe de football devront à nouveau trouver à s’appliquer avec le même degré d’exigence » précise Gérard Collomb.

Dans des espaces clos ou strictement délimités

Le télégramme précise que, si des maires devaient persister dans leur initiative, « ces retransmissions, organisées sous leur responsabilité, ne pourraient éventuellement être envisagées que dans des espaces clos ou strictement délimités (stades, salles omnisports, salles de spectacles ou de congrès, centres d’exposition, etc.) ».

L’accès à ces lieux clos devra être « strictement contrôlé » par un dispositif de sécurité « à la charge de l’organisateur » et devront faire l’objet d’un dispositif préventif de secours.

Le 14 juin débutera le mondial de football en Russie et il se terminera le 15 juillet.

Mise à jour 20h00. Dans un tweet ce mardi soir à 19 heures, Gérard Collomb indique qu’il n’y aura aucune « interdiction stricte des retransmissions des rencontres du mondial 2018 ». « Elles seront simplement encadrées et sécurisées sous l’autorité des Préfets et en lien étroit avec les collectivités locales, comme ce fut le cas lors de l’EURO 2016. »

Un message qui n’enlève pas les indications claires, décrites dans le télégramme adressé ce jour aux préfets et patrons de police et gendarmerie.

Actu17.