Coups de feu devant une mosquée à Brest : il ne s’agit pas d’un «attentat» indique le parquet


Un homme a ouvert le feu devant le centre culturel et islamique de Brest ce jeudi. (photo Google)

Un homme a ouvert le feu devant une mosquée de Brest ce jeudi, blessant deux personnes. Le parquet indique qu’il ne s’agit pas d’un « attentat ».

« Les éléments recueillis à l’heure qu’il est ne permettent pas de considérer qu’il s’agit d’un attentat », a expliqué le procureur de la République de Brest, Jean-Philippe Récappé, ce vendredi. La section antiterroriste du parquet de Paris n’a pas été saisie de cette affaire.

Après avoir ouvert le feu, le tireur présumé s’est suicidé, laissant une lettre où il tient des propos incohérents.

L’imam controversé Rachid El Jay, également appelé appelé Rachid Abou Houdeyfa, a été blessé. Il était accompagné d’un fidèle qui à lui aussi été blessé par les tirs. Leurs jours ne sont pas en danger.