🇫🇷 Coups de feu près des Champs-Élysées : l’une des victimes est une figure du grand banditisme.

par Y.C.
Sophiane Hamli a été très gravement blessé par plusieurs coups de feu ce dimanche matin alors qu'il se trouvait avec un autre homme dans une Smart. (Actu17 / DR)

Mise à jour 21h00 : Sophiane Hamli est décédé ce dimanche soir à l’hôpital.

Sophiane Hamli, 42 ans, a été la cible de plusieurs coups de feu ce dimanche matin à Paris. L’homme est bien connu des services de police et de la justice pour son passé de braqueur chevronné.

Il était 06h10 ce dimanche matin avenue George-V (VIIIe) lorsqu’une voiture de marque Smart s’est stationnée face au numéro 27. Deux hommes se trouvaient à bord du véhicule. Dans l’instant suivant, une moto est arrivée de derrière, montée par deux individus. L’un d’entre-eux est descendu du deux-roues et a fait feu sur les deux occupants de la voiture, à bout portant, en se plaçant du côté de la vitre du passager. Les suspects ont ensuite pris la fuite.

Dans la Smart, Sophiane Hamli et Romain L. ont été très gravement blessés. Les policiers arrivés les premiers sur place ont réalisé des massages cardiaques et des points de compression sur les deux victimes qui perdaient beaucoup de sang. Ces dernières ont ensuite été prises en charge par les secours et conduites à l’hôpital. Leurs pronostics vitaux sont engagés. Les deux hommes ont été touchés par plusieurs tirs de calibre 7,65.

Sophiane Hamli surnommé « Toto » ou « le Chat » est un ancien braqueur de fourguons blindés. Originaire de la cité de l’Étoile à Bobigny (Seine-Saint-Denis), l’homme est bien connu du grand banditisme pour des faits datant des années 1990 et 2000 révèle Le Point.

Une attaque de fourgon blindé en compagnie de Redoine Faïd

Sophiane Hamli dont le gendre est un ancien braqueur, avait été condamné en son absence le 22 avril 2003, à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Seine-Saint-Denis pour une attaque de fourgon blindé, remontant à 1997. Des faits qui s’étaient déroulés à Villepinte où il avait agi avec… Redoine Faïd.

« C’est un type qui s’en est toujours bien tiré » selon une source policière citée par l’hebdomadaire. Sophiane Hamli sera arrêté 9 ans plus tard à Groslay (Val-d’Oise). Rejugé pour le braquage de Villepinte, il sera finalement acquitté.

Soupçonné de 26 vols à main armée

L’homme est soupçonné par les policiers de la brigade de répression du banditisme (BRB) d’être l’auteur d’une série de 26 vols à main armées à Paris dans plusieurs agences bancaires entre septembre 1993 et janvier 1995. Le braqueur chevronné est également soupçonné d’avoir participé à l’évasion spectaculaire d’Antonio Ferrara, une autre figure du grand banditisme.

Ces dernières années, Sophiane Hamli se serait rapproché du milieu affairiste parisien et a pour projet de film sur l’histoire de son beau-père détaille Le Point.

Actu17.