Covid-19 : 16 départements confinés, le couvre-feu à 19h… Toutes les annonces du gouvernement

Jean Castex ce jeudi 18 mars.

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont tenu ce jeudi soir une conférence de presse pour annoncer de nouvelles mesures de restriction, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. 16 départements vont être confinés à partir de minuit ce vendredi, pour un mois. En outre, le couvre-feu débutera à 19 heures dans tous les départements, à compter de samedi. Retrouvez ci-dessous toutes les annonces.

19h55. « Je suis persuadé que la confiance en AstraZeneca va revenir, a assuré Jean Castex. Mais si la confiance tardait à revenir, les doses seront réallouées. Pas question d’en perdre une seule ».

19h42. « Les personnes de plus de 65 ans, qui ne présentent pas de comorbidités, pourront se faire vacciner à partir de mi-avril. Pour les adultes de plus de 50 ans, la vaccination sera ouverte à partir de mi-mai ».

19h39. « Nous tiendrons les objectifs que nous nous sommes fixés. Cet objectif peut se dire en 3 chiffres : 10 – 20 – 30 », détaille Jean Castex.

« 10 : nous voulons avoir vacciné, d’ici la mi-avril, au moins 10 millions de personnes, soit la totalité des personnes vulnérables volontaires aujourd’hui éligibles à la vaccination : tous les plus de 75 ans et, parmi les personnes de plus de 50 ans, celles qui présentent un facteur de risque. 

20 : nous voulons avoir vacciné, d’ici mi-mai, au moins 20 millions de personnes, soit la totalité de la population volontaire de + 50 ans.

30 : nous voulons avoir vacciné, d’ici mi-juin, 30 millions de personnes, soit les 2/3 de la population de + 18 ans volontaires ».

19h32. L’utilisation du vaccin AstraZeneca va reprendre ce vendredi après-midi en France. « L’agence européenne du médicament vient, il y a quelques minutes, de rendre l’avis que nous attendions. Il confirme que le vaccin AstraZeneca est un vaccin qui est non seulement très efficace pour lutter contre l’apparition de formes graves de la maladie, mais qui est aussi un vaccin sûr, sans danger », indique le Premier ministre.

« Dès demain matin, la Haute autorité de santé, qui est chargée dans notre pays de formuler les indications de tel ou tel vaccin, actualisera sa recommandation s’agissant du vaccin AstraZeneca, afin que nous puissions reprendre immédiatement dans la foulée, dès demain après-midi, la campagne de vaccination ».

19h28. « Nous devons également être vigilants sur les risques de contamination sur les lieux de travail. La dernière étude réalisée par l’Institut Pasteur montre que cela représente 29 % des cas identifiés. Cela plaide pour que dans les prochaines semaines, toutes les entreprises, toutes les administrations qui le peuvent poussent au maximum le télétravail, tout en maintenant toujours une journée sur place pour les salariés qui le souhaitent. Au moins 4 jours sur 5 en télétravail, c’est l’objectif qu’il faut atteindre et, reconnaissons-le, beaucoup d’entreprises en sont encore loin aujourd’hui », poursuit Jean Castex.

« J’ai donc demandé à la ministre du travail et à la ministre de la fonction publique d’établir d’ici le début de la semaine prochaine, après concertation avec les partenaires sociaux, un protocole significativement renforcé pour la restauration collective en entreprises ».

19h19. Le couvre-feu passe à 19 heures ce samedi dans tous les départements. « Cet ajustement lié à l’arrivée prochaine de l’heure d’été s’appliquera à compter de samedi prochain et concernera tous les départements et pas seulement ceux soumis à ces mesures renforcées ».

« Ce choix de moins restreindre les possibilités de sortir de chez soi doit cependant s’accompagner d’une vraie vigilance. Il s’agit clairement de rendre possible le fait d’être à l’extérieur, mais pas d’aller chez des amis pour y faire la fête ou s’y retrouver en nombre, sans distance ni masque. On sait que ce sont d’abord dans ce type de circonstances que le virus prospère ».

19h10. 16 départements seront confinés à partir de vendredi à minuit, 7 jours sur 7 et pour quatre semaines, annonce le Premier ministre : les huit départements de l’Île-de-France, les cinq des Hauts-de-France (l’Aisne, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais et la Somme), ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure.

« Ces mesures de confinement ne seront pas la reprise telle quelle de celles que nous avions mises en place en mars et en novembre dernier ». Les écoles resteront ouvertes. « Pour les lycées qui sont déjà pour plus des deux tiers, en demi-jauge, ils basculeront en totalité dans ce fonctionnement ».

« S’agissant des déplacements hors du domicile, notamment pour pouvoir s’aérer, se promener, faire du sport, ils seront encadrés mais selon des règles plus souples qu’en mars et novembre dernier. On sait aujourd’hui qu’on se contamine infiniment moins quand on se promène en plein air qu’en étant regroupés, sans masques, en intérieur. Je sais également ce qu’est l’aspiration profonde de beaucoup d’entre vous de pouvoir profiter des espaces extérieurs alors que la crise dure depuis maintenant une année et que nous avançons vers le printemps ».

« Concrètement, il sera possible de sortir de chez soi pour se promener, s’aérer ou faire du sport, en journée, sans aucune limitation de durée mais avec une attestation et à la condition de rester dans un rayon limité à 10 kilomètres autour de chez soi. Pour les habitants des territoires concernés, les déplacements inter-régionaux seront interdits sauf motifs impérieux ou professionnels », a détaillé le Premier ministre.

« S’agissant des commerces, comme en mars et en novembre, seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir ; cette notion de bien de première nécessité sera étendue aux livres et à la musique, ce qui permettra aux libraires et aux disquaires de rester ouverts. Par souci d’équité, les restrictions de vente s’appliqueront aux mêmes produits qu’ils soient vendus dans un rayon de grande surface, un commerce spécialisé ou un petit commerce de centre-ville ».

19h08. « En Ile-de-France, l’incidence est aujourd’hui de 446, ce qui représente une hausse très forte de plus de 23% en une semaine. Plus préoccupant encore, la pression hospitalière atteint aujourd’hui un niveau très élevé. Il y a ce soir près de 1200 personnes admises en réanimation en Ile-de-France », déclare le chef du gouvernement.

19h05. « Ce variant britannique, nous savions qu’il était plus contagieux, nous découvrons peu à peu qu’il est en réalité à la fois plus virulent et potentiellement plus grave. Et cela se vérifie dans les chiffres de nos services de réanimation », précise le Premier ministre.

19h04. « La progression de l’épidémie s’accélère nettement. Nous avons enregistré 38 000 cas sur la seule journée de hier, 35 000 aujourd’hui. Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 23,6 % en une semaine », explique Jean Castex. « Cette reprise dessine en réalité ce qui s’apparente de plus en plus clairement à une 3ème vague ».

19h00. Le Premier ministre prend la parole.