Covid-19 : Ils vendaient de faux certificats négatifs aux voyageurs à l’aéroport de Roissy, 7 suspects arrêtés


Illustration. (Aéroport Roissy Charles-de-Gaulle/photo pack-shot/shutterstock)

Sept personnes ont été interpellées dans cette affaire. Ces dernières sont accusés d’avoir vendu de faux certificats négatifs du Covid-19 à des voyageurs, à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

L’enquête a permis « la découverte (dans les téléphones portables des personnes interpellées) de plus de 200 faux certificats négatifs, faits sur place et permettant d’embarquer sur des vols internationaux », a indiqué le parquet de Bobigny ce jeudi, cité par Le Figaro. Sept personnes, six hommes et une femme âgés de 29 à 52 ans, sont accusés d’avoir vendu de faux certificats négatifs du coronavirus à des voyageurs, à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.

Ils sont désormais poursuivis pour « des chefs de faux, usage de faux et complicité d’escroquerie », et seront jugés en mars 2021. Les mis en cause se servaient du fait que de nombreux voyageurs sont obligés de présenter un test négatif du Covid-19 récent pour pouvoir prendre leur vol.

Vendu entre 150 et 300 euros

Les vendeurs reprenaient le nom d’un vrai laboratoire et les transmettaient aux voyageurs par papier ou sous format numérique. Les faux documents étaient vendus entre « 150 et 300 euros » chacun.

L’affaire a débuté après la découverte d’un passager se rendant en Éthiopie avec une fausse attestation. Les enquêteurs de la police aux frontières (PAF) sont ensuite parvenus à remonter jusqu’aux suspects, qui vendaient leurs fausses attestations, principalement à des voyageurs se rendant en Afrique. Les trafiquants étaient connus à Roissy comme des « emballeurs » clandestins de bagages.