Covid-19 : Le variant apparu au Royaume-Uni a été détecté à Paris


Un homme à vélo portant un masque à Paris, le 14 mai 2020. (Illustration/Jérôme Labouyrie/shutterstock)

Le variant du Covid-19 détecté pour la première fois au Royaume-Uni circule à Paris a annoncé le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch.


L’Angleterre est reconfinée depuis quelques heures après l’annonce du Premier ministre Boris Johnson ce lundi soir. Le nombre de cas détectés quotidiennement outre-manche est en forte augmentation ces derniers jours et atteint plus de 50 000 tests positifs, alors que le système hospitalier britannique « peut être dépassé dans les 21 jours », a prévenu Boris Johnson, « si aucune mesure n’est prise ». Le pays fait face à une nouvelle vague du coronavirus, liée à ce nouveau variant qui est plus contagieux.

Cette nouvelle souche a été détectée pour la première fois en France le 25 décembre, à Tours (Indre-et-Loire). Le variant circule également à Paris et en région parisienne a indiqué Martin Hirsch ce mardi matin, sur le plateau de France 2. « On l’a trouvé dans un laboratoire parisien pour un patient de la région parisienne », a-t-il révélé. « C’est un variant qui nous inquiète et pour lequel nous déployons des moyens logistiques et diagnostiques très importants ».

De son côté, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué ce mardi matin à RTL que le variant britannique du coronavirus était à l’origine d’une « dizaine » de cas recensés en France, pour le moment.

Une accélération de la campagne de vaccination

Le gouvernement a par ailleurs décidé d’accélérer la campagne de vaccination alors que seules 516 doses ont été administrées du 27 décembre au 1er janvier en France. « Plusieurs milliers » d’injections ont eu lieu lundi a-t-il tempéré.

« Nous allons ouvrir dans les prochains jours une inscription possible pour les Français qui le souhaitent par Internet, par téléphone sans doute, et pourquoi pas par l’application TousAntiCovid, pour que les Français qui souhaitent se faire vacciner puissent le faire savoir, s’inscrire et puissent prendre des rendez-vous », a également annoncé Olivier Véran.