🇫🇷 #Créteil Il jette son arme de poing, frappe les policiers et traîne l’un d’entre-eux sur 20 mètres pour fuir.

Illustration.

La nuit dernière à Créteil, les policiers ont été requis pour des détonations. Ils ont alors repéré un individu muni d’une arme de poing, qui a été interpellé, non sans mal. Deux policiers ont été blessés.

● Dans la nuit de lundi à mardi vers 22h45, des riverains ont fait appel à la police après qu’ils aient entendu plusieurs détonations.

● Alors qu’ils arrivaient par l’avenue du Général-de-Gaulle, les policiers ont repéré un individu suspect qui, à leur vue, s’est mis à courir après avoir jeté un objet au sol.

Les policiers découvrent une arme de poing

● Parvenant à le rattraper, les fonctionnaires ont procédé à son contrôle d’identité avant de s’apercevoir que l’objet que l’homme avait jeté au sol était en fait… une arme de poing automatique.

● Le suspect de 23 ans s’est alors rebellé, portant des coups aux policiers puis tentant dans un premier temps de récupérer son arme de poing, avant finalement de parvenir à monter à bord d’une voiture.

Un policier traîné sur 20 mètres par le suspect au volant

● Selon nos informations, un policier a alors tenté de maîtriser le suspect dans le véhicule mais ce dernier a quand même démarré, traînant le fonctionnaire sur environ 20 mètres.

● A bord de la voiture, le fuyard a alors percuté un autre véhicule en stationnement et s’est arrêté. Les policiers ont alors pu l’interpeller, tandis que l’homme leur portait de nouveau des coups, tentant à plusieurs reprises de voler les armes à feu des policiers.

Du cannabis et des étuis saisis

● Deux policiers ont été blessés durant cette intervention.

● Sur place, les enquêteurs ont récupéré plusieurs étuis de calibre différents, mais également de l’herbe de cannabis, éparpillée au sol. Aucun blessé, ni trace de sang n’a été découvert sur les lieux.

● Le SDPJ du Val-de-Marne qui a été saisi de l’enquête devra notamment déterminer les raisons de ces détonations, signalées par les témoins, avant l’arrivée des policiers.

Actu17.