🇫🇷 Démission du chef d’état major des armées, Pierre de Villiers.

Tancé publiquement par le chef de l’État, il était en désaccord sur les coupes dans le budget de la Défense relate Le Figaro.

Sa situation devenait intenable. Tancé publiquement à deux reprises par le chef de l’État, dans les jardins de l’hôtel de Brienne, à la veille du 14 Juillet, et à nouveau dans les colonnes du Journal du dimanche, le général Pierre de Villiers a été contraint de lâcher les rênes de l’état-major des armées (EMA), alors même qu’il venait d’être prolongé à son poste jusqu’en juillet 2018.

Né en juillet 1956 en Vendée, frère de l’homme politique Philippe de Villiers, Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon aura placé ses trois années et demie en tant que chef d’état-major des armées (Cema) sous le signe d’une défense opiniâtre des budgets de la défense. Une cause plus qu’honorable – le pays n’est-il pas «en guerre» contre le terrorisme? – qui aura néanmoins été fatale à son héraut.

http://bit.ly/2u8DqeU