🇰🇵 Le dernier missile Nord-Coréen est passé tout proche d’un vol Air France reliant Tokyo à Paris.

Air France / DR

Le dernier missile balistique inter-continental lancé par la Corée du Nord ce vendredi aurait pu causer une grave catastrophe. En effet, l’engin prévu pour parcourir des milliers de kilomètres est passé tout proche du vol Air France 293, effectuant la liaison Tokyo / Paris explique CNN.

Dès le lendemain du tir de ce missile inter-continental, plusieurs médias américains avaient confirmé que l’engin était en mesure d’atteindre plusieurs villes du pays, notamment Los Angeles.

Visuel Visactu

A seulement 100 km et 10 minutes d’écart

Ce mercredi, CNN rapporte que le vol Air France 293 au départ de Tokyo (Japon), se rendant à Paris avec près de 300 passagers à bord n’est passé qu’à environ 100 kilomètres de l’appareil en vol. En terme aéronautique, cela représente une menace et un danger réel.

Plus précisément, le missile Nord-Coréen s’est écrasé à 16 kilomètres de deux couloirs aériens. Le vol Air France 293 l’a emprunté seulement 10 minutes avant la chute du missile dans la mer.

Visuel CNN

Le missile Nord-Coréen a atteint l’altitude de 3700 mètres avant de s’écraser dans la mer du Japon, près de l’île japonaise Okushiri.

« Aucun incident » indique Air France

Dans un communiqué, Air France a précisé que « la zone de test des missiles Nord-Coréen n’a pas posé de problèmes » et que le vol 293 a été effectué « sans incident ». « Air France analyse constamment les zones de survol potentiellement dangereuses et adapte ses plans de vol en conséquence » a ajouté l’entreprise française.

La Corée du Nord avait indiqué ce dimanche que son dernier test de missile était un « sévère avertissement » lancé aux Etats-Unis. Le régime nord-coréen a ajouté qu’il riposterait en cas de provocations militaires de Washington.

Depuis le test nord-coréen du 4 juillet, les Etats-Unis font pression pour imposer plus de sanctions de l’ONU à Pyongyang.

Actu17.