Des insultes visant Marine Le Pen écrites sur le givre de sa voiture

Marine Le Pen, le 2 décembre 2021 à son QG de campagne à Paris. (Sébastien Muylaert/Maxppp)

Des insultes visant Marine Le Pen ont été écrites sur le pare-brise de sa voiture, à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines). Les inscriptions tracées sur le givre ont été découvertes ce jeudi matin… mais ont rapidement disparu. Une enquête a été ouverte.

Après les tags sur les murs et les e-mails anonymes, voici une nouveauté : les insultes tracées sur le givre. L’ancienne patronne du Rassemblement National (RN) et candidate à l’élection présidentielle, Marine Le Pen, a été insultée, jeudi matin à La Celle-Saint-Cloud, par un ou des inconnus qui savent où elle gare sa voiture.

C’est son chauffeur qui venait chercher son véhicule parqué sur un parking de la ville, qui a découvert ce pamphlet hivernal. Les pare-brises des sept voitures garées sur place comportaient des insultes contre l’ex-patronne du RN, tracées sur le givre.

Le chauffeur a pris les inscriptions en photo et a aussitôt alerté les policiers du service de la protection (SDLP) qui assurent la sécurité de la femme politique. Ils ont prévenu leurs collègues du commissariat de Versailles. Mais quand les fonctionnaires de la police scientifique sont arrivés sur place, les insultes avaient fondu avec le givre. Décidément la campagne présidentielle échauffe les esprits…

Une plainte déposée

Le parquet de Versailles a annoncé ce vendredi qu’une plainte contre X a été déposée par l’officier de sécurité de Marine Le Pen pour « injure non publique ». Une enquête a été ouverte. La notion de « dégradation du domicile » n’a pas été constatée, a précisé le parquet.