🇫🇷 Deux ex-agents de la DGSE soupçonnés de trahison pour le compte de la Chine ont été présentés à un juge.

par Y.C.

L’affaire fait déjà grand bruit. Selon deux médias, ce sont quatre agents de la DGSE qui ont été mis en examen. Une information confirmée partiellement par le ministère des Armées qui indique que deux ex-agents ont été déférés devant un juge d’instruction. Il s’agit d’agents aujourd’hui à la retraite.

Ces derniers sont soupçonnés d’avoir été recrutés par les autorités chinoises, dans le but d’espionner le renseignement extérieur français, pour le compte de Pékin.

C’est la Direction Générale de la Sécurité Intérieur (DGSI) qui a mené cette enquête, conduisant à l’interpellation de quatre ex-agents écrit Le Monde, confirmant une information de TMC ce jeudi soir.

Le ministère évoque le déferrement de deux ex-agents

« Le ministère des Armées confirme que deux de ses anciens personnels et la conjointe de l’un d’entre eux ont été déférés devant le juge d’instruction, pour des faits susceptibles de constituer les crimes et délits de trahison par livraison d’informations à une puissance étrangère, provocation au crime de trahison et atteinte au secret de la défense nationale » a écrit le ministère des Armées dans un communiqué, ne confirmant donc pas les mises en examen évoquées par TMC et Le Monde.

Selon TMC, les ex-agents encourent jusqu’à 30 ans de prison.

Actu17.