Dieudonné écope de 2 ans de prison ferme pour fraude fiscale, abus de biens sociaux et blanchiment


L’humoriste Dieudonné. (Twitter / @MbalaDieudo)

Le procès de l’humoriste controversé a duré de fin mars à début avril au tribunal correctionnel de Paris, le verdict vient de tomber.

Ce vendredi, le comédien et humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné à deux ans de prison ferme pour fraude fiscale, blanchiment et abus de biens sociaux.

La justice le soupçonnait d’avoir détourné à son profit des recettes de ses spectacles, en espèces, non comptabilisées dans les comptes des Productions de la plume. Mais aussi d’avoir minoré ses déclarations d’impôts, blanchi une partie de l’argent en le transférant à l’étranger et organisé son insolvabilité.

De fortes sommes d’argent envoyées au Cameroun

Lors d’une perquisition au domicile de l’artiste en 2014, plus de 657 000 euros en espèces avaient été retrouvés. L’enquête a également permis de déterminer que Dieudonné et ses proches ont envoyé plus de 565 000 euros principalement au Cameroun où il a des liens familiaux.

Pour l’accusation, Dieudonné « n’est pas un artiste bohème déconnecté des chiffres », mais bien le gérant de fait de la société Les Productions de la plume. Entreprise « créée pour favoriser sa dissimulation » et dirigée officiellement par sa compagne. Pour le parquet, entre 2009 et 2014, « 1,2 million d’euros ne [sont pas passés] sur ses comptes bancaires » , alors qu’il se disait dans le même temps ruiné et insolvable, relate France Info.